Presentation


Nature 2000 à Arc Latin
Implantation, engagement, territoire et financement. Une vision méditerranéenne de l'environnement local

La Commission des Espaces Naturels protégés (ENP) de l'Association Arc Latin 2 a convenu dans son Programme de Travail 2006-2007 d'ouvrir un débat au sein d l'Association sur le processus d'implantation et de développement du Réseau Écologique Européen Nature 2000 (RN2000) dans les territoires de son environnement, selon la recommandation qui se dégage du Plan Stratégique approuvé par l'Association en 2004. C'est pour cela que les 26 et 27 octobre 2006, on a convoqué un Séminaire spécifique auquel a été invitée à participer une sélection d'experts renommés et des représentants d'administrations impliquées dans la gouvernance d'ENP, ainsi que des gestionnaires directs de ces espaces, des investigateurs universitaires et des organisations non gouvernementales (ONG). L'organisation a reçu la précieuse collaboration des Associations IUCN, FEDERPARCHI, EUROPARC Espanya, LEGAMBIENTE et FEDENATUR, à qui a été confié le secrétariat technique de la rencontre.

Se sont réunis aux Drassanes, (Atarazanas) de Barcelone 92 participants , venant d'Italie, de France et d'Espagne, qui en séances consécutives ont débattu et fait des propositions concernant cinq blocs thématiques suggérés par l'organisation : le processus d'implantation du RN2000 dans l'aire méditerranéenne ; les mesures et les engagements de conservation dans les aires protégées méditerranéennes RN2000 ; le financement et le développement du RN2000 ; les implications territoriales du RN2000 et la considération des particularités méditerranéennes : c'est à dire les exigences économiques, sociales et culturelles.

Dans les lignes suivantes, sont présentés les 40 conclusions principales du séminaire, distribuées selon les cinq blocs mentionnés. Ces conclusions, qui ont été adoptées le 23 de janvier 2007 par l'Assemblée générale d'Arc Latin réunie dans la ville italienne de Nuoro, seront élevées à La Commission Européenne, au Parlement Européen et aux principales entités et associations de notre environnement directement intéressées dans le processus RN2000. Ces conclusions se veulent être le fidèle reflet des opinions partagées par les participants du séminaire et en tout cas, elles répondent au principal but de la rencontre, c'est à dire celui de formuler une première vision méditerranéenne du RN2000 du point de vue local.

Une synthèse de ces conclusions signalerait cinq aspects prioritaires :

  1. RN2000 englobe une partie importante très substantielle du territoire européen et en particulier celui d'Arc Latin, et par conséquent une influence décisive sur son futur. Son implantation et son développement présente jusqu'à maintenant un bilan complexe : du point de vue positif, l'extension de la conscience européenne sur le besoin d'une large vision structurelle de conservation du territoire et du paysage, la reconnaissance de son incidence sur la vie, la santé et les possibilités humaines, l'orientation vers des modèles de développement territorial plus faciles et potentiellement plus productifs à moyen et à long terme. Du point de vue négatif, la lenteur du processus qui est le reflet d'un faible désir politique de le mener à bien, une image peu favorable dans d'importants secteurs, des incertitudes significatives des caractéristiques concrètes de son développement et une faible participation sociale et institutionnelle jusqu'à présent.
  2. Il est besoin d'une plus grande incorporation du monde local dans le processus, qui doit être favorisée tout d'abord par la Commission Européenne, mais aussi par les administrations générales des états. RN2000 peut être une grande chance pour réorienter la politique territoriale et la politique d'environnement de toute l'Europe afin que l'ensemble des administrations et des communautés locales puissent jouer un rôle décisif plus important dans le déploiement effectif du RN2000, pour la défense du territoire et pour l'éradication des pratiques abusives de transformation urbanistique, tout particulièrement choquantes dans les zones littorales.
  3. La gestion des lieux RN2000 demande l'augmentation de la capacité d'intervention, aussi bien des ressources économiques et humaines que des ressources instrumentales, surtout en ce qui concerne les espaces qui n'ont eu jusqu'à présent aucun statut juridique de protection et par conséquent ont reçu peu d'aide. En revanche, les nombreux exemples d'ENP qui sont gérés actuellement avec efficacité sont une sources d'expériences et de bonnes manières de faire que le RN2000 doit incorporer avec décision. Il faut signaler que le plus grand écueil en ce moment est la confusion et l'incertitude sur le financement additionnel provenant de l'UE sur lequel on pourra compter. Si on accepte que la définition des priorités pour appliquer le financement européen doit être assumée, le cadre stratégique général pour les fonds structurels 2007-2013 ne traduit pas l'importance que l'Europe veut donner aux endroits RN2000 et les instruments de financement spécifiques prévus actuellement , non seulement ne sont pas suffisants, mais on considère comme nécessaire que la Commission Européenne réinstalle les programmes Life-Nature et Life -Environnement, et que soit consolidé rapidement le programme Life+ ainsi que soient créés des mécanismes qui permettent de débloquer les fonds de la PAC qui contribuent aux fonds Feder.
  4. Le RN2000 est une chance stratégique pour les pays méditerranéens, mais il s'agit de l'argumenter, de le concrétiser et de le diffuser avec beaucoup plus d'intensité. Il est besoin de favoriser un ample processus participatif, cherchant le consensus sur les aspects bénéfiques qui découlent de la conservation et du déploiement des espaces RN2000 ainsi que les avantages socioéconomiques de tout genre, y compris la création de nouvelles activités et de nouveaux postes de travail, qui peuvent être stimulés par le RN2000. Ce n'est qu'à cette condition que l'on pourra organiser la concertation des agents impliqués pour obtenir un ample pacte social en faveur du développement du Réseau. Il est également absolument nécessaire de surmonter de manière active la vision sectorielle du territoire qui rendent les politiques d'intégration difficiles et de créer un langage commun qui favorise les relations et la " dentelles " des politiques d'environnement, des politiques économiques, urbanistiques et sociales.
  5. La synergie entre la diversité biologique, la diversité du paysage et l'activité humaine ont défini la Méditerranée aux cours des siècles. L'agriculture et l'élevage , en particulier ont joué un rôle primordial dans l'équilibre et la structuration de la mosaïque du territoire et entre autre ont favorisé l'adaptation aux désastres naturels propres à la Méditerranée (incendies, avenues, etc.). Le secteur agraire et de secteur de l'environnement sont fortement liés. D'autres secteurs sont depuis quelques années également en hausse et sont pleinement incorporés tels que le tourisme, qui dans la mesure du possible a un potentiel très important, et doit contribuer efficacement au développement économique de la population locale des espaces naturels. La valorisation économique des services spécifiques de l'environnement offre aussi un ample futur, ceux-ci sont considérés aujourd'hui comme pratiquement libres (production énergétique renouvelable, recharge aquifère, maintien de la biodiversité). En résumé, c'est une évidente priorité que le RN2000 s'intègre avec des programmes de développement rural et les mène à bien. Un instrument intéressant est la formulation des Plans de développement rural possible, avec la participation de tous les secteurs.

Notes

2  Association constituée par 65 membres, administrations locales supra communales de l'arc méditerranéen: provinces italiennes, conseils généraux français et députations et conseils insulaires espagnols, qui se propose de défendre ses intérêts territoriaux et stratégiques dans l'ensemble de l'Europe.

interest

Mapa del parc

Mapa del Montseny